Jonathan Safran Foer ou le poids des mots

A défaut du dernier Aymeric Caron, Antispéciste, dont j’attends patiemment la sortie en livre de poche pour pouvoir le fourrer négligemment dans mon sac en sortant du métro et regretter plus tard en lissant ses pages meurtries d’être si peu soigneuse avec mes livres, je me suis rabattue sur la version poche, donc, de Faut-il manger les animaux ? de Jonathan Safran Foer.

Advertisements

En verre et contre tous

Au moment critique où je retournai ma merguez végane l’autre jour, juste saisie, d’un mouvement de poignet nonchalant mais néanmoins bien assuré, tout en maîtrise et en rotation, je me suis demandé s’il y avait quelque chose de difficile quand on devenait végétarien…