La vie dans un bocal

Quelque part, la fermentation, c’est un peu l’ubérisation de la cuisine : tu peux kiffer alors que ce n’est pas toi qui a bossé, mais toute une génération de bactéries.

Advertisements

Textures.

Il y a un aspect extrêmement culturel dans les textures qu’on apprécie ou qu’on tolère en bouche. Pour le goût aussi, naturellement, mais le constat est plus commun. Chaque pays a ses drôles de saveurs, on l’apprend dans les livres d’images : le fromage, les grenouilles, la panse de brebis farcie, l’agneau à la menthe, le beef jerky. Je n’avais pas conscience, toutefois, qu’une autre civilisation pouvait avoir un rapport si différent non seulement au goût, mais aussi à la mastication et à la déglutition. Au Japon, j’ai découvert une véritable appétence pour toutes les textures comprises entre le gluant et le gélatineux, voire entre le bloblotant et le visqueux. Ici pourtant, il suffirait presque de prononcer ces mots pour vous couper l’appétit.